Verdicchio

Le verdicchio bianco est un cépage blanc des Marches, son encépagement est le plus important de la région. Très ancien, il est cultivé dans les Marches depuis des siècles, mais il est probablement originaire de Vénétie, d’où il aurait émigré vers le sud à partir du XVe siècle.
Le verdicchio n’est pas un cépage de niche. Il entre aussi bien dans la composition de vins légers et neutres, qui n’ont eu aucun contact avec le bois, que de vins plus amples, fruités mais aussi plus carrés élevés pendant des mois en barriques françaises. Le potentiel de garde varie aussi énormément selon les vins. Les vins légers et neutres se consomment de préférence sans attendre, les meilleurs vins se conservent sans problème de 8 à 10 ans en bouteille.
Le grand point fort de ce cépage sublime est son élégance constante, véritable fil rouge dans tous les vins qui en sont issus, même dans les vins les plus charnus et structurés. Minéralité, fruité onctueux et acides frais, tout y est… dans les Marches, on le retrouve dans les appellations Verdicchio dei Castelli di Jesi (Riserva) et Verdicchio di Matelica (Riserva).

Notre produits à la base de cette cépage.

Caractéristiques

Région viticole la plus présente: Marche

Couleur de la peau: vert, jaune pâle transparent

Caractéristiques:
déjà présent au VIIe siècle, dans le centre de l'Italie; croissance rapide dans un sol de préférence sablonneux et calcaire; donne des vins jaune pâle avec des reflets verts; goût frais et croquant avec beaucoup d'acidité et une petite touche amère en finale, qui soutient le vin lorsqu'il prend de l'âge

Styles de vin:
blancs amples, mousseux et passito

Potentiel de garde:
5 ans / 10 ans

A boire avec:
des recettes de poisson riches pour les vins minéraux qui n'ont pas été élevés sur bois; poissons frits ou grillés pour les vins vinifiés et/ou mûris sur bois

Les Appellations d’Origine les plus connues:
Verdicchio dei Castelli di Jesi, Verdicchio di Matelica.

Même dans les Marches, le Verdicchio a failli, au milieu du 20ème siècle, se faire supplanter par le Trebbiano Toscano. A cette époque, on avait tendance à privilégier le volume de production. Or, dans les années 50 et 60 du siècle dernier, la productivité du Verdicchio était insuffisante. Les méthodes de culture devaient être modernisées (les vignes étaient encore liées aux arbres), et certains procédés n'avaient pas été intégrés à bon escient dans le processus de production.

L'agence de développement des Marches eut heureusement la bonne idée d'offrir son soutien au " héros local ", ce qui permit de mettre au point, de promouvoir et de financer - dans certains cas - de nouveaux procédés de taille. Ces procédés, forçant les vignes à produire également tout en bas des pieds, ont eu l'efficacité escomptée. A l'heure actuelle, si l'on continue à trouver du Trebbiano dans les vignobles, c'est dans des proportions moins importantes que le Verdicchio.

Le Verdicchio doit son nom, dérivé comme tant d'autres du mot verde, au vert intense des raisins au moment de la récolte. Ce vert est parfois nuancé d'une légère teinte cuivrée. Ce phénomène s'expliquerait, selon certains, par l'existence de deux sous-variétés : l'une plus verte, à grappes denses, l'autre plus dorée, à grappes moins denses. Cette affirmation semble se confirmer à travers différentes dénominations, allant de Verdicchio Bianco, Verdicchio Verde, Verdicchio Giallo à Verdicchio Vero.

Le goût du Verdicchio évoque plutôt le " vert pomme " lorsque le raisin est cueilli tôt dans l'année, tandis que cette pointe de verdeur se transforme en une touche mielleuse en cas de vendange plus tardive, a fortiori en cas de production limitée.

Le Verdicchio est de plus en plus considéré comme le vin blanc d'Italie ayant le plus de caractère, une réputation confirmée ces derniers temps par quelques très bons vins. Dans de bonnes conditions, le Verdicchio est un vin qui vieillit bien. Il n'est d'ailleurs pas le seul : les habitants d'Ancône sont fiers de la moyenne d'âge de leur province, la plus élevée d'Italie ! Non sans ajouter que c'est également à Ancône que l'on boit le plus de vin par habitant, et même le plus de vin blanc… De quoi revisiter la théorie selon laquelle seul le vin rouge serait bon pour la santé.

C'est notamment sa bouteille en forme d'amphore qui a fait la réputation du Verdicchio au cours de la période d'après-guerre. Cette forme particulière l'a ensuite desservi, car elle était associée à une idée de vin bon marché. Les producteurs les plus sérieux se distancient depuis plusieurs années de cet aspect formel pour se concentrer sur le contenu de la bouteille.

Ces producteurs ont réussi, dans une certaine mesure, à faire accepter l'idée que le Verdicchio n'est pas nécessairement un vin bon marché, même si les meilleurs Verdicchio ne se vendent pas encore au même prix que leurs équivalents en Chardonnay. Et l'avenir nous dira si, comme d'aucuns le prétendent, le Verdicchio en viendra à se tailler une toute première place parmi les vins blancs.

Quoi qu'il en soit, le Verdicchio a en tout cas déjà prouvé ses multiples facettes : la gamme offerte s'étend de bon à excellent et couvre toute une série de styles, allant de l'apéritif au vin pétillant, en passant par le passito, sans oublier, évidemment, des vins s'alliant extrêmement bien avec la cuisine à base de poisson.

La production ne compte que deux vins D.O.C., qui doivent tous deux contenir un minimum de 85% de Verdicchio : le Verdicchio Castelli di Jesi et le Verdicchio di Matelica, chacun dans un style différent.

Le Castelli di Jesi, nettement plus important en termes de volume, comprend également une zone Classica, assurant environ les 3/4 de la production. C'est dès lors également le Castelli di Jesi qui affiche la plus grande diversité de styles de même que - à une exception près peut-être -, des vins un peu plus raffinés et plus équilibrés, même si la plupart des vins meilleur marché proviennent également de cette appellation.