Aglianico

L’aglianico (nero) est LE cépage rouge qui fait la loi en Basilicate. Une variété tardive, aussi présente en Campanie, au profil gustatif très personnel : robe profonde, fruits noirs, vins matures, souvent très concentrés avec une bonne dose de tanins, ce qui lui permet de mûrir longuement en bouteille.
Il restitue à merveille dans le vin la minéralité du sol volcanique dans lequel il pousse habituellement. Le secret de bons raisins aglianico réside dans une maturité agréable grâce à une bonne dose de chaleur et un ensoleillement suffisant, avec malgré tout des acides frais et un caractère croquant grâce à des nuits fraîches.

Notre produits à la base de cette cépage.

Caractéristiques

Région viticole la plus présente: Basilicata

Couleur de la peau: noir bleuté

Caractéristiques:
le plus ancien cépage du sud de l'Italie, avec des racines grecques (ellenico); petites grappes et feuilles, grains de raisin enveloppés d'une pellicule épaisse; variété tardive; produit des vins foncés avec des tanins vigoureux, de très longue garde

Styles de vin:
vins primeurs, rosés et rouges puissants

Potentiel de garde:
20 ans

A boire avec:
selon son style, ce vin peut être servi avec différentes préparations; les meilleurs vins rouges sont à réserver au gibier à poil et auw viandes de boeuf brièvement saisies

Les Appellations d’Origine les plus connues:
Taurasi, Aglianico del Vulture, Castel del Monte, Irpinia, Biferno

On prétend que cette variété de raisin se classe parmi les trois premiers cépages d'Italie, aux côtés du Nebbiolo et du Sangiovese. Une réputation qui, jusqu'il y a peu, attendait sa démonstration : les éléments de preuve se font à présent toujours plus nombreux. L'Aglianico est probablement la plus grande variété de raisin à vin rouge du Mezzogiorno, même si cet avis risque de ne pas être pleinement partagé par les producteurs du Nero d'Avola de Sicile, du Negroamaro des Pouilles et du Carignano de Sardaigne.

La tradition veut que son nom provienne du mot " hellenicum " ou " grec ". Cette étymologie paraît fondée, puisqu'il semble généralement admis que ce raisin soit d'origine grecque. Cette thèse n'en est pas moins contestée au profit d'une autre, y voyant un dérivé de " Gauranico " ou " Guarano ".

Quant à la première région d'Italie à avoir cultivé l'Aglianico, la Campanie et le Basilicate s'en disputent l'honneur. D'un point de vue historique, le scénario selon lequel les Phéniciens auraient amené ce raisin en provenance de Grèce dans un port des environs de Naples semble le plus plausible. Sa culture se serait ensuite propagée, il y a quelque 2500-3000 ans, dans deux directions : le long de la côte vers le Monte Massico, et à l'intérieur des terres, par les routes et les voies navigables, jusqu'au Basilicate et aux Pouilles. Cette même variété se retrouverait également dans d'autres régions, où l'assimilation de particularités locales lui aurait valu une autre appellation.

Concernant la Campanie, les zones de culture d'Aglianico les plus connues se situent dans la province d'Avellino, dans la région historique d'Irpinia, plus précisément dans la commune de Taurasi. On les trouve à une altitude de 300 à 500 mètres, assez étonnante pour un raisin rouge de cette qualité. La maîtrise de cette variété de vigne nécessite en effet d'importantes différences de température entre le jour et la nuit. La chaleur des régions côtières conduirait à une croissance et à une production de sucre excessives, et nuirait à l'équilibre de l'ensemble. La variété la plus fréquente à ces endroits, l'Aglianico del Taurasi, serait la plus structurée, et offrirait ainsi la possibilité de laisser mûrir ses vins pendant des dizaines d'années.

Toujours en Campanie, la province de Bénévent, moins connue dans le contexte de l'Aglianico, est tout aussi intéressante, et sa production est nettement plus importante. Son Aglianico Amaro (littéralement " amer ", mais ce terme ferait plutôt référence à l'acidité du vin) est présenté par les producteurs comme la variété la plus élégante des Aglianico, même si cette qualité semble peu compatible avec un taux élevé d'acidité (sinon d'amertume).

Dans le Basilicate, la première zone de production d'Aglianico est située sur les flancs du Monte Vulture et les versants moins escarpés du plateau de Venosa. Cette région produit un Aglianico del Vulture, considéré par la population de l'endroit comme la plus grande variété, la plus tendre et la plus souple de tous les Aglianico.

On notera parmi les caractéristiques principales de l'Aglianico l'épaisseur de la peau, permettant au raisin de résister au botrytis jusqu'à un stade avancé de l'automne, ainsi que la période de maturation, très tardive pour une variété de raisin bénéficiant d'un climat aussi chaud. La récolte n'a généralement pas lieu avant la deuxième moitié d'octobre, et peut même aller jusqu'en novembre (même si certains clones permettent des vendanges plus tôt dans l'année). Cette caractéristique, que l'Aglianico partage avec le Nebbiolo, est un élément favorisant indéniablement la complexité d'arômes et de goûts susceptible d'être offerte par ce vin. Autre trait commun avec le Nebbiolo, l'Aglianico a tendance à présenter un taux d'acidité et une teneur en tanins assez élevés, et doit dès lors faire l'objet d'une fermentation malolactique complète. Les acides naturels confèrent toutefois aux vins fabriqués à base d'Aglianico un potentiel de maturation très important.

Les techniques utilisées pour la culture de cette variété de vigne sont assez variées, allant de canneto - structure en forme de tente d'Indien soutenue par des tuteurs en bambou, traditionnelle à Rionero - à raggiera - système de palissage à quatre branches à la mode étrusque, utilisé dans le Bénévent - en passant par un autre type de taille, datant également des Etrusques, consistant à faire pousser les vignes le long des arbres dans certains vignobles manquant d'espace. Quoi qu'il en soit, le système préconisé pour les vins de qualité et privilégié dans la plupart des vignobles d'aujourd'hui est le spalliera/cordone speronato à tronc bas.

L'Aglianico est également utilisé dans d'autres parties de la Campanie et du Basilicate, ainsi que dans d'autres régions de plus petite taille telles que la Molise, les Pouilles et la Calabre.