Appellations

Sur le plan des appellations, le Piémont reste une région assez compliquée. Non seulement parce qu’elles sont très nombreuses : 16 DOCG et 42 DOC, mais aussi parce que les territoires de plusieurs de ces appellations se chevauchent. Il est donc difficile de les distinguer les unes des autres et donc de les comprendre.

DOCG
1. Asti e Moscato d’Asti
2. Acqui
2. Brachetto d’Acqui
4. Barbera d’Asti
11. Ruché di Castagnole Monferrato


DOC
3. Albugnano
5. Dolcetto d’Asti
6. Freisa d’Asti
7. Grignolino d’Asti
8. Loazzolo
9. Malvasia di Casorzo d’Asti
10. Malvasia di Castelnuovo Don Bosco
12. Cisterna d’Asti
13. Terre Alfieri
14. Calosso


VDI
Vino d'Italia


VSDQS
Metodo Classico


Asti e Moscato d’Asti

( carte , Vins )

La DOCG Asti/Moscato d’Asti est une appellation du Piémont, l’incontestable n°1 de la région d’un point de vue commercial. Une appellation double portant sur des mousseux à base de moscato (muscat), le processus de production déterminant lequel de ces vins l’on obtient.

Si le viticulteur interrompt prématurément la fermentation dans des cuves fermées en acier inoxydable, de façon à ce que tous les sucres ne se transforment pas en alcool, on produit du Moscato d’Asti : un vin perlant (frizzante) légèrement doux et peu alcoolisé (environ 4,5 % d’alcool).

Si la fermentation se produit dans des cuves hermétiquement fermées et n’est pas interrompue, on obtient de l’Asti Spumante : un mousseux énergique (spumante) et sec (sans sucre résiduel), un peu plus alcoolisé (9 à 10 % d’alcool).


Regardez tous les vins avec cette appellation

Barbera d’Asti

( carte , Vins )

La DOCG Barbera d’Asti est une très grande appellation du Piémont, qui s’étend sur les provinces d’Asti et d’Alessandria. On y trouve des vins fruités, légers et souples mais aussi des vins pleins de profondeur et de concentration. Ils sont cependant tous d’une fraîcheur acide, parfaits avec les viandes et charcuteries locales.


Regardez tous les vins avec cette appellation

DOCG
1. Barbaresco
2. Barolo
3. Roero
6. Dolcetto di Diano d’Alba
11. Alta Langa
12. Dogliani
13. Dolcetto di Ovada Superiore


DOC
4. Barbera d’Alba
5. Dolcetto d’Alba
7. Dolcetto di Ovada
8. Langhe
9. Nebbiolo d’Alba
10. Verduno Pelaverga
14. Alba


Barbaresco

( carte , Vins )

La DOCG Barbaresco est l’appellation la plus connue du Piémont, au même titre que la DOCG Barolo. Au départ, elle faisait même partie de celle-ci, puis les deux appellations ont été séparées et ont suivi des routes séparées. Les différences entre les deux ne sont cependant pas très importantes. Elles sont toutes les deux exclusivement à base de nebbiolo, et ce sont les vignobles des appellations qui font toute la différence.

Comme le nebbiolo est un cépage difficile et très exigeant, il ne donne le meilleur de lui-même que lorsque tous les paramètres sont optimaux : argile calcaire qui fonctionne comme une éponge en ne retenant que la quantité d’eau nécessaire, une orientation vers le sud avec un ensoleillement généreux, une chaleur tempérée, une altitude adéquate, etc...

Barbaresco est une plus petite appellation qui supporte, toutes proportions gardées, des sols plus sablonneux que le Barolo, et ses vins sont par conséquent un peu plus légers. Ce qui signifie aussi qu’ils sont plus vite à point et que leur jeunesse fait partie intégrante de leur séduction.
Pour le Barbaresco, un élevage minimum de 26 mois est imposé, dont 9 mois en fûts de bois. Pour le Riserva, cet élevage est de minimum 50 mois, dont 9 mois en fûts de bois. Ce qui explique également pourquoi un Barbaresco moyen est un peu plus léger et plus fruité que la moyenne des Barolo. Mais il y a toujours des exceptions qui confirment la règle...

Le style de vinification est un autre paramètre important. Au Piémont, les plus traditionnalistes ne jurent que par de grands fûts en bois d’au moins 1000 l qu’ils réutilisent année après année. La macération pelliculaire est relativement longue pour extraire un maximum de goût et de couleur des pellicules des raisins, et les vins mûrissent longuement dans de grands fûts après la fermentation alcoolique.

L’avantage de ce procédé est qu’il exclut toute transition brutale. Le désavantage est que la durée de la macération risque d’extraire trop de tanins des pépins et des rafles et que les vins en deviennent trop durs. De plus, un élevage prolongé sur bois peut altérer la fraîcheur des arômes fruités.

Les modernistes par contre optent pour des macérations courtes et utilisent des roto-fermenteurs pour la fermentation : il s’agit de cuves horizontales qui tournent autour d’un axe. À l’intérieur des ailettes écrasent les raisins et en extraient un maximum de couleur et de goût en peu de temps. Ensuite, les vins sont élevés en barriques, généralement françaises, de 225 l, du type de celles qu’on utilise à Bordeaux. Ces barriques sont renouvelées chaque année, ou tous les 2 à 3 ans, pour que les vins présentent toujours autant de tanins et d’arômes de vanille et chocolat.

Dans les années 90, les viticulteurs optaient résolument pour l’une ou l’autre de ces méthodes, mais aujourd’hui, la plupart d’entre eux mélangent les styles. Le secret d’un bon vin se trouve donc entre les mains des viticulteurs qui lui apportent sa touche personnelle en mélangeant différents styles de viticulture et de vinification.


Regardez tous les vins avec cette appellation

Barolo

( carte , Vins )

La DOCG Barolo est l’appellation la plus connue du Piémont, au même titre que la DOCG Barbaresco. Ces appellations d’origine ne tolèrent que le nebbiolo dans leurs vins, les vignobles qui produisent les raisins sont donc d’une importance vitale.

Comme le nebbiolo est un cépage difficile et très exigeant, il ne donne le meilleur de lui-même que lorsque tous les paramètres sont optimaux : argile calcaire qui fonctionne comme une éponge en ne retenant que la quantité d’eau nécessaire, une orientation vers le sud avec un ensoleillement généreux, une chaleur tempérée, une altitude adéquate, etc...

Les prescriptions de production du Barolo prévoient un élevage au domaine d’au moins 38 mois avant l’introduction des vins sur le marché, dont 18 mois en fûts de chêne. Pour le Barolo Riserva, cette période de vieillissement est d’au moins 62 mois dont au moins 18 mois en fûts.

Le style de vinification est un autre paramètre important. Au Piémont, les plus traditionnalistes ne jurent que par de grands fûts en bois d’au moins 1000 l qu’ils réutilisent année après année. La macération pelliculaire est relativement longue pour extraire un maximum de goût et de couleur des pellicules des raisins, et après la fermentation alcoolique, les vins mûrissent longuement dans de grands fûts.

L’avantage de ce procédé est qu’il exclut toute transition brutale. Le désavantage est que la durée de la macération risque d’extraire trop de tanins des pépins et des rafles et que les vins en deviennent trop ‘durs’. De plus, un élevage prolongé sur bois peut altérer la fraîcheur des arômes fruités.

Les modernistes par contre optent pour des macérations courtes et utilisent des roto-fermenteurs pour la fermentation : il s’agit de cuves horizontales qui tournent autour d’un axe. À l’intérieur, des ailettes écrasent les raisins et en extraient un maximum de couleur et de goût en peu de temps. Ensuite, les vins sont élevés en barriques, généralement françaises, de 225 l, du type de celles qu’on utilise à Bordeaux. Ces barriques sont renouvelées chaque année, ou tous les 2 à 3 ans, pour que la présence en tanins et en arômes de vanille et chocolat soit constante dans les vins.

Dans les années 90, les viticulteurs optaient résolument pour l’une ou l’autre de ces méthodes de vinification, mais aujourd’hui, la plupart d’entre eux mélangent les styles. Le secret d’un bon vin est donc entre les mains des viticulteurs qui lui apportent sa touche personnelle en mélangeant différents styles de viticulture et de vinification.


Regardez tous les vins avec cette appellation

Roero

( carte , Vins )

La DOCG Roero est une appellation localisée au nord du Tanaro dans le Piémont. Le nebbiolo y règne en seigneur et maître. Les vins de cette appellation sont le plus souvent superbes, sensuels, assez légers, pour une fraction du prix d’un Barbaresco ou Barolo.

Avec un élevage de minimum 20 mois, dont 6 en fûts de bois, les vins de Roero sont fruités et souples et arrivent plus rapidement à maturité. Parfaits pour les amateurs de nebbiolo qui ne disposent pas d’un budget illimité.

La DOCG Roero Arneis est une appellation localisée au nord du Tanaro dans le Piémont. Dans cette appellation prestigieuse, l’arneis est parfaitement mis en valeur, tant dans des vins tranquilles que spumanti (mousseux). Il s’agit d’une sous-appellation de la DOCG Roero.


Regardez tous les vins avec cette appellation

Dolcetto di Diano d’Alba

( carte )

La DOCG Dolcetto di Diano d’Alba est une appellation du Piémont axée sur le dolcetto qui est d’ailleurs le seul cépage autorisé dans l’appellation.

Les différences avec les DOCG Dogliani d’Alba et Dolcetto di Ovada Superiore sont plutôt géographiques que qualitatives, le contenu des vins de ces trois appellations n’étant pas tellement différent. En général, les vins de cette dernière appellation sont un peu plus recherchés que les autres.

Dogliani

( carte )

La DOCG Dogliani d’Alba est une appellation du Piémont axée sur le dolcetto qui est d’ailleurs le seul cépage autorisé dans l’appellation.

Les différences avec les DOCG Dolcetto di Diano d’Alba et Dolcetto di Ovada Superiore sont plutôt géographiques que qualitatives, le contenu des vins de ces trois appellations n’étant pas tellement différent.

Dolcetto di Ovada Superiore

( carte )

La DOCG Dolcetto di Ovada Superiore est une appellation du Piémont axée sur le dolcetto qui est d’ailleurs le seul cépage autorisé dans l’appellation.

Les différences avec les DOCG Dogliani et Dolcetto di Diano d’Alba Superiore sont plutôt géographiques que qualitatives, le contenu des vins de ces trois appellations n’étant pas tellement différent.

Barbera d’Alba

( carte , Vins )

Les origines de la variété Barbera sont extrêmement anciennes, mais les premiers documents dans lesquels le vin est cité datent d'il y a seulement quelques siècles. En fait, la première citation formelle du Barbera apparaît dans un document du 17e siècle, aujourd'hui conservé à l'hôtel de ville de Nizza Monferrato. Le vin fut mentionné officiellement pour la première fois en 1798, lorsque le Comte Nuvolone, sous-directeur de la société agraire de Turin, rédigea la première ampélographie des variétés cultivées dans les vignobles du Piémont.

"Il" ou "la" Barbera, ainsi qu'il était traditionnellement désigné par les vignerons piémontais, dont le caractère brusque et sans prétention est le reflet fidèle de ce rouge franc et robuste, est l'un des vins les plus appréciés et les plus connus d'Italie pour sa générosité et sa force. A. Strucchi, célèbre œnologue italien, faisait observer, à la fin du siècle dernier, que "lorsque le vin de Barbera atteint cinq à six ans d'âge, il accompagne aussi bien les viandes rôties que le Barolo, et est préféré par beaucoup aux vins plus célèbres."

Réputé pour sa capacité à créer une sensation chaleureuse et redonner de la vigueur, le Barbera était particulièrement prisé par les officiers de l'armée savoyarde, qui le qualifiaient de "compagnon sincère". Ils prétendaient en effet que le vin les aidait à garder la tête froide lors des épisodes les plus difficiles d'une rude bataille.

Apprécié par des poètes aussi remarquables que Carducci et Pascoli, le Barbera est encore toujours considéré comme un vin exceptionnel par de nombreux experts contemporains.


Regardez tous les vins avec cette appellation

Dolcetto d’Alba

( carte )

Nombre de magnifiques produits de la région d'Alba, des truffes blanches à la viande, en passant par le fromage de brebis, sont connus et appréciés dans toute l'Italie. Le produit le plus fameux de tous demeure toutefois le vin, qu'il s'appelle Barolo, Barbaresco, Moscato, Barbera, Nebbiolo ou Dolcetto.

Le dernier de cette liste, le Dolcetto d'Alba, a contribué de manière décisive à la réputation de la commune. Mais Alba peut s'enorgueillir d'une histoire fascinante, qui commença sous les Romains, où elle portait le nom de Pompeia, se poursuivit au Moyen Age, époque à laquelle la commune était riche et florissante, et se perpétue aujourd'hui encore, en qualité de centre agricole important du territoire fertile et attractif des Langhe.

Il y a quelques décennies d'ici, des centres de distribution furent établis dans le district, et le raisin fut bientôt expédié jusqu'en Belgique. Aujourd'hui, le raisin issu de la variété Dolcetto est uniquement utilisé pour la production d'un vin spécial, dont les caractéristiques varient en fonction de la zone de culture de la vigne.

Parmi les divers types de Dolcetto, le plus représentatif est clairement celui qui est produit dans le district d'Alba. En effet, au fil du temps, le Dolcetto d'Alba a élargi son cercle d'admirateurs, grâce à sa séduisante robe rouge rubis violacée, son nez caractéristique et son arrière-goût d'amandes amères, qui est l'une de ses principales caractéristiques.

A ce propos, on a coutume de dire que le Dolcetto d'Alba "baroleggia", ce qui signifie que sa couleur plus sombre et son indice d'alcool plus élevé lui permettent de développer de remarquables qualités lorsqu'il a l'occasion de vieillir durant deux ou trois ans. Durant cette période, le vin développe des qualités spéciales, qui le mettent au rang des Barolo et Gattinara. Certains le préfèrent même, parce qu'il est plus léger et plus subtil que les deux susnommés.

Langhe

( carte , Vins )

La DOC Langhe est une appellation d’origine utilisée par de nombreux producteurs piémontais. Le succès de cette appellation réside dans sa polyvalence. D’une part, le territoire de la DOC Langhe est très étendu, et d’autre part les viticulteurs ont le choix entre de nombreux cépages, ce qui leur permet de créer des vins très originaux.

La tolérance est un autre atout de l’appellation, ses normes de production étant beaucoup moins nombreuses et sévères que celles d’autres appellations comme Barolo ou Barbaresco. Ce qui explique que de nombreux producteurs ont au moins un vin de Langhe dans leur assortiment, parallèlement à des noms plus connus.

Ce qui ne signifie en rien que l’appellation Langhe soit de moindre qualité. Angelo Gaja, le parrain du Piémont, a décidé il y a quelques années de commercialiser trois excellents vins sous l’appellation DOC Langhe Nebbiolo. Une prise de position éloquente...


Regardez tous les vins avec cette appellation

DOCG
1. Cortese di Gavi
1. Gavi di Gavi
2. Barbera del Monferrato Superiore


DOC
3. Colli Tortonesi
4. Cortese dell’Alto Monferrato
5. Dolcetto d’Acqui
6. Gabiano
7. Grignolino del Monferrato Casalese
8. Monferrato
9. Rubino di Cantavenna
10. Piemonte
11. Strevi
12. Barbera del Monferrato


Cortese di Gavi

( carte )

A l'origine du nom Gavi (la ville ou le vin), on trouve une histoire d'amour et de passion. L'histoire semble avoir été inspirée par la Princesse Gavia, une femme à la belle chevelure blonde, qui était probablement la fille de Clodomir, Roi de France. Elle se maria extrêmement jeune et contre la volonté de la cour royale. Elle s'enfuit, en compagnie de son mari, et on raconte que leur fuite les mena jusqu'aux montagnes entre la Ligurie et le Piémont, très exactement là où se trouve Gavi aujourd'hui. Les deux jeunes gens décidèrent de s'arrêter, bien qu'ils fussent poursuivis par les chevaliers de la Cour de France. Leur quête de liberté connut une fin heureuse, grâce à l'intervention du pape et de la reine des Goths. Gavia et son époux s'établirent dans les hauteurs de Gavi et régnèrent durant de nombreuses années avec clairvoyance et magnanimité.

Au-delà de cette légende, de nombreux documents historiques mentionnent Gavi et son vin. La première référence connue au château de Gavi date de 973. La région devint un marquisat à la fin du 11e siècle et maintint un lien étroit avec Gênes, une cité dont elle partagea la destinée et les dynasties jusqu'au milieu du 19e siècle.

En dépit de l'intégration ultérieure de Gavi au Piémont, les habitants de la zone conservent un souvenir très vivace de la région côtière et aujourd'hui Gavi, dans la vallée de Lemme, vit la vie d'une zone frontalière avec une fierté altière, bien consciente des signes indélébiles laissés par les événements historiques.

A l'instar de son territoire, le Gavi est un vin frontalier, influencé qu'il fut, lui aussi, par les vicissitudes de la Ligurie et de ses administrateurs. En outre, de nombreuses références, historiques et légendaires, décrivent la ville comme étant l'alliée de potentats tels que Charles V et Napoléon Bonaparte.

Les documents les plus fiables dont nous disposons à propos de ce vin datent toutefois de la période qui suivit l'épidémie de phylloxera, la reconstitution des vignobles et l'expansion irrésistible du Cortese, une variété aux grappes volumineuses de forme conique, aux grains ronds de couleur jaune et vert brillant, conformément à la description publiée en 1870 par les ampélographes Demaria et Leardi.

Produit exclusivement à partir de raisins de la variété Cortese, le Gavi reçut la première reconnaissance légale de sa qualité avec le Décret du Président de la République (DPR) du 26 juin 1974, lui conférant le statut de DOC. Avec le Décret Ministériel (DM) du 19 juillet 1998, il fut promu au rang de vin de Denominazione di Origine Controllata e Garantita.

Dans une région comme le Piémont, très attachée à la production de vins rouges, le Gavi a longtemps fait office d'exemple le plus significatif de ce que l'on entend par "l'autre moitié du ciel", du moins dans le contexte œnologique. La compétence des vignerons et l'enthousiasme des négociants ont permis de tirer le meilleur du Cortese : une couleur jaune paille d'une belle intensité, parée de nombreux reflets verts, un nez très parfumé aux senteurs d'amandes et de noisettes, de citron et de sauge, et un bouquet sec, élégamment structuré, chaleureux et persistant.

Outre la version tranquille, le Gavi est disponible sous deux autres formes, un mousseux et un vin effervescent, tous deux produits conformément aux dispositions légales en la matière.

A table, le vin se conjugue fort bien avec les entrées, surtout les salami frais et bien vieillis, les hors-d'œuvre à base de poisson ou de produits de la mer et ceux préparés à base de viandes blanches et de légumes. Il accompagne également fort bien les plats dits de "premier service", surtout les plus délicats et élégants, comme le risotto al Gavi.

Traditionnellement, le vin est également servi avec des plats aux structures plus robustes, tels que fritures, omelettes, tartes aux légumes, focacce, poulet à la casserole et d'autres préparations. Ces plats sont très représentatifs de la région où le vin est produit, une région dont la magie a su créer une parfaite harmonie entre le vin et la nourriture.

Gavi di Gavi

( carte , Vins )

La DOCG Gavi est une appellation du Piémont qui a été élevée au rang de DOCG en 1998 et porte le nom du village dont elle est issue. Le cortese y joue les premiers rôles dans les vins tranquilles comme dans les mousseux.

Les meilleurs riserva sont élevés 1 an, dont 6 mois en bouteille, contrairement aux Gavi ordinaires, et présentent un équilibre parfait entre fruité profond, minéralité et acides.


Regardez tous les vins avec cette appellation

Barbera del Monferrato Superiore

( carte , Vins )

La DOCG Barbera del Monferrato Superiore est une appellation d’origine du Piémont articulée autour du barbera et qui découle de la DOC Barbera del Monferrato. La différence se situe au niveau du vieillissement : le Superiore est élevé 14 mois (dont 6 mois en fûts de chêne) avant d‘être commercialisé.

Les vins de l’appellation barbera ont trouvé l’équilibre parfait entre la fraîcheur (des acides carrés) et un fruité croquant. Petit plus : une excellente qualité à des prix abordables.


Regardez tous les vins avec cette appellation

Monferrato

( carte , Vins )

La DOC Monferrato est une appellation du Piémont à base d’un éventail complet de cépages : grignolino, cabernet sauvignon, nebbiolo, etc...


Regardez tous les vins avec cette appellation

Piemonte

( carte , Vins )

La DOC Piemonte est une grande appellation globale de la province d’Alessandria dans le Piémont. La raison d’être de cette appellation n’est pas très claire, puisqu’elle autorise quasi tous les cépages, du cabernet sauvignon à la syrah en passant par le nebbiolo. Dans d’autres régions, cette appellation serait plutôt commercialisée sous le statut d’IGT.


Regardez tous les vins avec cette appellation

Barbera del Monferrato

( carte )

La DOC Barbera del Monferrato est une appellation d’origine du Piémont articulée autour du barbera. Les vins de cette appellation ont trouvé l’équilibre parfait entre la fraîcheur (des acides carrés) et un fruité croquant. Petit plus : une excellente qualité à des prix abordables.


DOCG
1. Gattinara
2. Ghemme
11. Caluso
11. Erbaluce di Caluso


DOC
3. Boca
4. Bramaterra
5. Canavese
6. Carema
7. Colline Novaresi
8. Colline Saluzzesi
9. Collina Torinese
10. Coste della Sesia
12. Fara
13. Freisa di Chieri
14. Lessona
15. Pinerolese
16. Sizzano
17. Valsusa
18. Valli Ossolane


Gattinara

( carte )

La DOCG Gattinara est une excellente appellation de vins rouges du sud du Piémont, créée en 1990. Le nebbiolo (qu’on appelle ici spanna) y règne en seigneur et maître. Les vins ordinaires de l’appellation doivent être élevés au moins 24 mois et les riserva 36 mois. Les Gattinara sont cependant un peu moins souples que les vins de l’appellation voisine de Ghemme.

Quoi qu’il en soit, leurs tanins sont plus souples et leur teneur en alcool moins importante que les Barolo et Barbaresco, ce qui en fait des alternatives fantastiques. Et pour le budget aussi, ils sont très sympas parce que nettement plus abordables que les nebbiolo d’autres appellations.

Ghemme

( carte )

La DOCG Ghemme est une excellente appellation de vins rouges du nord du Piémont, créée en 1997. Le nebbiolo (qu’on appelle ici spanna) y règne en seigneur et maître. Les vins de l’appellation doivent être élevés au moins 18 mois et les riserva 24 mois. Les Ghemma sont cependant un peu plus souples que les vins de l’appellation voisine de Ghemme.

Quoi qu’il en soit, leurs tanins sont plus souples et leur teneur en alcool moins importante que les Barolo et Barbaresco, ce qui en fait des alternatives fantastiques. Et pour le budget aussi, ils sont très sympas parce que nettement plus abordables que les nebbiolo d’autres appellations.

Erbaluce di Caluso

( carte )

La DOCG Erbaluce di Caluso (ou tout simplement Caluso) est une DOC passée au statut de DOCG en 2010 et originaire de l‘ouest du Piémont. Dans cette appellation, l’erbaluce s’exprime dans des vins tranquilles et des mousseux, des vins secs et des vins doux (passito).

Les mousseux sont produits selon la metodo tradizionale et vieillissent au moins 15 mois sur lie. Beaucoup de goûts et de styles différents aussi parmi les vins secs tranquilles. En général, les vins blancs sont frais et plutôt légers, mais certains producteurs utilisent aussi des raisins très mûrs et les transforment en vins gras aux accents tropicaux.

Colline Novaresi

( carte )

La DOC Colline Novaresi est une appellation de vins blancs et de vins rouges du Piémont. On y trouve aussi des vins blancs à base d’erbaluce. Parmi les autres cépages de l’appellation : le nebbiolo (spanna), le barbera, le vespolina et le croatina. Quelques excellents vins, comme le Cascina Zoina que j’ai récemment goûté, sont impressionnants d’intensité et d’équilibre.

Petit détail surprenant, le territoire de la DOCG Ghemme est complètement englobé dans le plus vaste territoire de la DOC Colline Novaresi. Ce qui incite certains producteurs de Ghemme à commercialiser leurs nebbiolo sous l’appellation Colline Novaresi pour échapper à l’obligation d’élevage sur bois qui n’existe pas dans celle-ci.

Valli Ossolane

( carte )

La DOC Valli Ossolane est une appellation du Piémont qui date de 2009 et dont le territoire s’étend au nord-ouest du lac Majeur. Relativement récente, elle est assez particulière par son caractère alpin, car elle se niche au creux du col du Simplon qui relie la Suisse à l’Italie. Comme son nom l’indique, elle regroupe six vallées et elle est donc assez vaste. Elle propose des vins blancs et rouges frais et plutôt carrés.

Les vins blancs sont des assemblages à base de chardonnay, finement charpentés. Les vins rouges sont articulés autour du nebbiolo et d’un de ses clones, le prünent et leur rapport qualité/prix est excellent. Les amateurs de vins légers en raffolent.

On y retrouve toutes les caractéristiques typiques du nebbiolo (notes florales, fruits rouges, touches terreuses), avec en plus une fraîcheur bienvenue due notamment à une faible teneur en alcool par rapport à beaucoup d’autres nebbiolo du Piémont.